d / f


Zimmermann & de Perrot, Öper Öpis, Photo: Mario Del Curto


Zimmermann & de Perrot, Spiegel, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Philippe Saire, Cartographie 1, Photo: Mario Del Curto


Compagnie 7273, La vision du lapin, Photo: Michel Cavalce


Compagnie Philippe Saire, Lonesome Cowboy, Photo: Mario Del Curto


Compagnie 7273, La vision du lapin, Photo: Michel Cavalca


Gisela Rocha Company, Itself


ZimmermanndePerrot_operopis_Photo_Mario-Del-Curto


Anna Huber Compagnie, Die Anderen und die Gleichen, Photo: Mathias Zölle


Compagnie Nicole Seiler, Playback


Zimmermann & de Perrot, Chouf Ouchouf, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Nicole Seiler, Pixel Babes


Compagnie Nicole Seiler, Ningyo


Anna Huber Compagnie, Die anderen und die gleichen, Photo: Matthias Zölle


Compagnie Philippe Saire, Cartographie 6, Photo: Mario Del Curto


Zimmermann & de Perrot, Öper Öpis, Photo: Mario Del CurtO


Zimmermann & de Perrot, Chouf Ouchouf, Photo: Mario Del Curto


Gisela Rocha Company, Bloom, Photo: Beat Häner


Gisela Rocha Company, Itself


Compagnie Philippe Saire, Cartographie 6, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Philippe Saire, Je veux bien vous croire, Photo: Mario Del Curto


Anna Huber Compagnie, Improvisation, Photo: Bettina Stoess


Zimmermann & de Perrot, Gaff Aff, Photo: Mario Del Curto


Compagnie 7273, La vision du lapin, Photo: Michel Cavalca


Compagnie Philippe Saire, Cartographie le bassin, Photo: Mario Del Curto


ZimmermanndePerrot_operopis_Photo_Mario-Del-Curto


Anna Huber Compagnie, Wolkenstück, Photo: Bernd Uhlig


Cathy Sharp


Anna Huber Compagnie, Umwege, Photo: Ute Schendel


Compagnie Philippe Saire, Cartographie 6, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Vertical Danse, Noemi Lapzeson, Paysage verticaL


Zimmermann & de Perrot, Gaff Aff, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Philippe Saire, Cartographie 5, Photo: Mario Del Curto


annas kollektiv, Passstück


Compagnie Nicole Seiler, Ningyo


Compagnie Philippe Saire, Lonesome Cowboy, Photo: Mario Del Curto


Anna Huber Compagnie, Umwege, Photo: Ute Schendel


Compagnie Nicole Seiler, Playback


Gisela Rocha Company, Remind


Compagnie Vertical Danse, Noemi Lapzeson, Sequenzas cantus paulus


Yelko Yuresha's Ballet and Dream World


Gisela Rocha Company, Go Behind


Zimmermann & de Perrot, Gaff Aff, Photo: Mario Del Curto


Compagnie Vertical Danse, Noemi Lapzeson, Paysage vertical


Compagnie Philippe Saire, Est-ce que je peux me permettre..., Photo: Mario del Curto


Gisela Rocha Company, Remind


annas kollektiv, oben aber unten, Photo: Sava Hlavacek


Compagnie Nicole Seiler, je m'appelle

Abonnez-vous à notre newsletter

(a + b) = 12 : sauvegarde de la danse en Suisse

Les Archives suisses de la danse ont été créées en 1993 par Jean Pierre Pastori avec le soutien du syndic de Lausanne Paul-René Martin, d’abord sous la forme d’une association avant de devenir une fondation en 1998. Depuis lors, elles conservent le patrimoine chorégraphique helvétique sous toutes ses formes : livres, revues, photographies, coupures de presse, posters, programmes, accessoires et costumes, enregistrements audio et vidéo, etc. Grâce à des donations et à des legs, cette institution située à Lausanne se caractérise par certains points forts telle que la collection privée de Maurice Béjart. Outre des documents historiques et une imposante littérature concernant les thèmes les plus divers liés à la danse, la Collection tient aussi à disposition de nombreuses revues de danses anciennes et actuelles, suisses et étrangères, ainsi que des programmes de théâtres et de compagnies de danse.

 

La mediathek tanz.cha été créée en 2005 par Wolfgang Brunner et Eva Richterich sous la forme d’une association. Elle s’est consacrée activement à la collection, la saisie et la préservation de la création chorégraphique professionnelle en Suisse enregistrée sur des supports audiovisuels. Cette collection nationale est complétée par des œuvres internationales passées ou actuelles. Les travaux de chorégraphes contemporains ou classiques ainsi que des œuvres historiquement importantes doivent y être mises à disposition de manière aussi complète que possible et sauvegardées selon des directives de conservation. Les enregistrements sont par exemple utilisés par les enseignants dans leur activité et servent de base aux travaux de recherche des étudiants.

 

Suite notamment à l’essor de la danse contemporaine depuis les années 1980 et à sa sauvegarde sur des supports audiovisuels, la danse est aujourd’hui un baromètre important de l’actualité sociétale et artistique. En Europe et dans les pays anglo-saxons, les travaux dans ce domaine artistique sont plus avancés, les études chorégraphiques sont reconnues comme une orientation de recherche innovante de la théorie de l’art et l’on trouve des centres de documentation reflétant cette situation. La Suisse rattrape actuellement son retard en la matière. Plusieurs Hautes Ecoles proposent des filières ou des formations postgrades en études chorégraphiques ou en pédagogie de la danse, des formations professionnelles ou des filières de formation en danse scénique, en danse moderne ou contemporaine. Le métier de danseur/danseuse est reconnu par la Confédération depuis février 2009. Les filières de formation et le milieu de la danse ont besoin des bases qu’offre la Collection suisse de la danse.